Réhabilitation et extension du groupe scolaire George Brassens

Type de marché : Concours restreint
Maître d’ouvrage : Commune de Lapeyrouse Fossat
Maîtrise d'oeuvre : Branger Romeu (m), c+b, OTEIS, E. Alquié, Woodstock
Date : 2017
Lieu : Lapeyrouse Fossat (31)
Surface : 2 100 m2
Budget : 2 250 000 €HT
Statut : concours
Images : Sophie Cadiergues

Nous avons opté pour un choix majeur et pertinent dans le contexte présent, celui d’offrir tous les locaux scolaires accessibles de plain-pied en rez-de-chaussée en nous interdisant tout décalage de niveau de sols afin d’éviter les « ruptures » fonctionnelles surtout pour l’école Maternelle et permettre une accessibilité pour tous. Cette volonté favorise la qualité d’usages, de confort et les connexions entre Maternelle / ALAE / Elémentaire. Ainsi, toutes les cours de récréation sont accessibles de plain-pied.
Il sera ainsi créé une nouvelle entrée principale, conçue et dimensionnée pour accueillir tous les flux piétonniers (PMR) et véhicules (dépose-minute) qui graviteront en ce lieu. Résolument tourné vers le grand parking et le grand paysage, le groupe scolaire offrira une nouvelle image. La partie Maternelle réhabilitée offrira des façades complètement transformées avec des toitures neuves en zinc, des menuiseries neuves et des façades ravalées. A l’arrière, la partie neuve Elémentaire offrira des façades unitaires et sobres en béton, sera couverte d’une terrasse végétalisée et rehaussée de sheds en zinc. Par ces dispositifs, nous avons recherché une harmonie et une cohérence architecturale et spatiale de l’ensemble du nouveau groupe scolaire par une intervention juste et globale. Des éléments architecturaux sont rappelés entre l’école Maternelle réhabilitée et l’école élémentaire neuve par le jeu des matériaux de couvertures comme par exemple les toitures quatre pentes en zinc d’un côté et la toiture accueil Elémentaire / Bibliothèque et les sheds en zinc de l’autre.
L’ensemble de l’intervention a été pensé dans une échelle juste et sobre. Les matières, les couleurs sont traitées en monochrome pour une harmonisation de l’ensemble entre le bâti existant comme le neuf. Ceci permet de calmer l’ensemble des différentes expressions architecturales et aux usagers comme aux enfants de s’approprier les espaces.

‹ Retour